top of page
  • Photo du rédacteurWild Travel Paws

L'aménagement de notre Renault Trafic H1L2

Dernière mise à jour : 17 avr. 2021

En mai, à la fin du confinement, nous avons fait l'acquisition d'Escape, notre nouveau fourgon. L'acquérir et l'aménager c'est révélé être un véritable parcours du combattant mais ce parcours semé d'embûches en valait largement la chandelle. Car maintenant, nous avons notre nouvelle maison roulante tout confort avec qui nous pouvons partir été comme hiver !


La petite histoire


Pendant le confinement, Martin s'est pris de passion pour les chaînes YouTube sur les vans aménagés. Pendant un long mois, il n'a fait que ça, regarder, regarder, regarder, tellement regarder que j'ai cru un instant qu'il s'était faufilé dans l'écran de son ordinateur. Il m'a harcelé pendant des jours en me montrant toutes ses nouvelles trouvailles en terme de d'aménagement et de qualité de vie en voyage. Ma réponse était la même "Notre van est trop petit".

Puis finalement, ç'a fini par germer dans ma petite tête et j'ai fait une proposition à Martin qu'il ne pouvait pas refuser. "On revend la Naya'Explorer et on achète Escape.", la réponse a été un énorme OUI direct !

De toute façon, on a quand même notre voiture familiale pour quand on fait nos courses et nos sorties donc on peut se permettre de prendre plus gros. Puis on va pas se mentir, l'annulation de notre voyage aux USA a été un coup de massue, ce qui nous a conforté sur le fait qu'on voulait voyager librement.


Mise en vente de mon utilitaire Opel (oui oui, je venais de le recevoir en juillet 2019 et je m'en sépares déjà, mais l'appel de l'aventure dit-on !) et début des recherches de notre nouvelle maison roulante.

Le plus compliqué ? Trouver un terrain d'entente sur le modèle. Ce qui n'a pas été facile !


Finalement, après un mois de recherche à s'arracher les cheveux et attraper des mèches blanche. C'est à Anvers, dans un garage, que nous avons trouvé notre petit bijou.


Un Renault Trafic H1L2, 60.000Km, de 2016 avec pratiquement full

options pour seulement 14.500€.


On ne pouvait pas passer à côté, nous avons donc foncé et quand on l'a vu, ça été le coup de cœur immédiat. Une semaine après, Escape entrait officiellement dans notre vie.



Notre aménagement par étape


Nous avons commencé l'aménagement en juillet, après avoir renfloué les caisses suite à la vente de notre utilitaire. Première étape, démonter la paroi de séparation, le sol et les plaques sur les parois latérales. Le nettoyer à fond et traiter les traces de rouille. Il est important de faire disparaître les traces de rouille afin d'éviter qu'elles ne s'étendent sur le reste de la carrosserie aux fils des années.



Seconde étape, se projeter dans l'aménagement. Heureusement, nous avons eu plusieurs mois pour étudier nos plans et voir ce qui pourrait potentiellement nous convenir le mieux. Nous sommes donc parti sur une banquette en U et un second meuble en L.

A deux et avec deux chiens, c'était ce qui s'offrait le mieux pour avoir un maximum d'espace et de confort, surtout si on se trouvait enfermé à cause du mauvais temps !

Et objectivement, nous voulions ce van convivial afin de pouvoir inviter des amis après une bonne randonnée. Le lit en U nous permet également de dormir tous les 4 dedans (je parle nous et des chiens, pas des invités, là c'est un peu chaud niveau place).



Début du gros chantier


Installation un peu en vrac car la pose des fenêtres a pris du retard. Donc, on a du travailler autour, puis on s'est retrouvé coincé.

Pour l'isolation, nous avons opté pour de la laine de bois, plus naturel et peu couteux.


Photo 1 : Pose du liège sur les roues et de l'isolation du sol en plaque.

Photo 2 : Pose du liège sur les parois

Photo 3 : Installation des tasseaux pour y fixer le lambris

Photo 4 : Pose et découpe du lambris sous haute surveillance

Photo 5 : Installation des tasseaux du plafond pour pouvoir installer le contre plaqué

Photo 6 : Installation des câbles électrique afin d'être le plus autonome possible


Ajout :


C'est en faisant des erreurs qu'on apprend mais la note reste salée quand même !

Suite à un surplus de condensation, il a fallut tout refaire d'un point de vue isolation. Cuisiner en van c'est bien mais ça trempe vite, + les douches, + nous qui faisons dodo. Combo parfait pour tremper le van comme une piscine.

Alors oui, nous avons deux fenêtres qui permettent une aération mais en hiver, quand il fait -5 dehors, t'es subitement moins chaud pour laisser tout ouvert.


Résultat des courses, nous avons tout démonté car la condensation est devenue si dense que le plafond était trempé. 15 jours de séchage pour être sûr et la décision d'installer un frein vapeur ainsi qu'un lanterneau pour ajouter une aération supplémentaire et permettre à la vapeur de s'échapper par le toit


Achat pour réparer tout ça :

- Frein vapeur : 70,00€ - Silicone : 11,00€ - Lanterneau : 89,00€ - Ventilateur : 80,00€ - Sitka : 19,00€ (X2)


Soit une belle facture de 288,00€

Comme cette impression d'être de retour 4 mois en arrière quand je vois les photos après avoir tout démonté.




Les fenêtres !!!!!


Une galère sans nom. Après avoir fait le tour des carrosseries qui nous envoyaient des devis aux prix abusif, nous faisant croire qu'il n'y avait qu'eux qui pouvait effectuer cette tâche si on voulait que ça soit homologué et qu'on ait aucun soucis au niveau du contrôle technique (Sauf que 700€ pour déposer deux pauvres fenêtres, on ne pouvait pas se le permettre et ça allait claquer tout notre budget qui allait servir pour les meubles et l'électricité.), c'est chez Renault que nous avons trouvé réponse. Il s'est avéré qu'il n'y avait pas besoin de faire homologuer nos fenêtres car on les posait aux endroits prévu à cet effet.

Donc c'est mon père et son cousin qui se sont chargés de la pose de nos deux fenêtres.

Période très stressante car il s'agit quand même de trou dans la carrosserie !


Voici le lien des nôtres (60x40) : ICI


(A refaire, nous prenions des fenêtres 80x40 pour plus de lumière et plus de visibilité sur l'extérieur)



Le lanterneau :


Monter un lanterneau de camping car sur le toit d'un trafic est un véritable parcours du combattant. Car le toit des trafics est ondulé. Nous n'avons pas de mode d'emploi bien précis et je ne peux que vous conseiller de vous tourner vers des tutos sur youtube (pas un mais plusieurs) afin d'avoir une idée précise de comment vous voulez l'installer.

Notre lanterneau est un Fiamma de chez mon camping car.com




L'électricité :


L'électricité, c'est le casse tête chinois de tous les vans. Et pour cause, à la différence d'une maison, on n'a pas le courant de la ville, on doit créer le nôtre.

Je ne vais pas me lancer dans milles et une explications car je ne m'y connais pas du tout. Nous ne vous partagerons pas le schéma pour la simple raison que notre système électrique n'est pas conforme aux normes d'homologations camping-cars et fourgons. Non qu'il est vétuste, loin de la. Il est sécurisé mais nous n'avons pas suivi les normes obligatoires (couleurs des fils) car notre aménagement est 100% démontable.


Au niveau de la batterie, nous avons investi dans une VARTA 105 A/h à décharge lente (à ne pas confondre avec les batteries de voiture, ce n'est pas du tout la même chose) pour la somme de 189,00€.

Une chose importante aussi, il faut savoir que nous n'avons pas de panneaux, donc notre batterie se recharge uniquement grâce à la batterie moteur pendant que l'on roule, et pour éviter que cette dernière ne se vide à l'arrêt, nous avons installé un couple-séparateur (59,00€)


Le principe d'un coupleur-séparateur est de permettre à la batterie auxiliaire de se recharger pendant que l'on roule, mais d'empêcher que la batterie auxiliaire ne puise dans la batterie moteur à l'arrêt. Le risque étant qu'il n'y ait plus d'électricité pour faire redémarrer le véhicule (trop chouette, je suis coincée au milieu d'une forêt à deux heures du village le plus proche).




L'aménagement :


Une fois l'électricité terminé. Place aux meubles !

Je ne vous remet pas le plan car vous pouvez le trouver plus haut.

Nous voulions un aménagement simple et efficace car nous vivons à quatre dans ce van. Martin, Naya, Hope et moi-même. Ca fait beaucoup d'êtres vivants dans un si petit espace, il est donc important d'optimiser chaque millimètres carrés !



Cuisine & salle de bain :


Nous avons donc pris la décision d'installer un meuble en L pour tout ce qui est cuisine et salle de bain. Nous y stockons toutes nos affaires de cuisine, ainsi que la glacière, la poubelle, le gaz, la nourriture, l'eau, les affaires de toilettes et la batterie auxiliaire. On ne s'en rend pas compte, mais c'est fou le matériel indispensable que nous utilisons au quotidien.


Il faut penser que l'on roule avec notre maison sur roue. TOUT doit donc bien tenir en place, les vibrations, les secousses, les virages et la vaisselle est par terre. Vos tiroirs doivent donc être bien fixé.



La partie vie et nuit :


Nous avons confectionné un ameublement en U de manière à pouvoir avoir beaucoup plus de place et de pouvoir s'occuper chacun de notre côté, la table se trouve au milieu et nos vêtements et affaires de nuit se trouvent dans les meubles sous nos fesses. Dans le coffre arrière accessible uniquement par les portes arrière, nous y avons rangé notre matériel de randonnée ainsi que toutes les affaires des filles. Par facilité le soir, par grand froid ou grosse pluie, nous avons fait une trappe pour accéder à leur nourriture sans pour autant être obligé de sortir du van. Je trouve ça vraiment très pratique et très utile au quotidien.

Pour la nuit, il suffit de retirer le pied de table et de déposer la planche sur les encoches le long des meubles et de placer nos dossiers pour transformer le tout en lit.


Le lit fait 1m60 de large sur 1m70 de long, pour moi c'est parfait car je mesure 1m65. Mais pour Martin qui mesure un bon mètre 80, il se sert du tabouret/toilette pour poser ses pieds, cela ne lui pose aucun soucis puisqu'il bouge rarement la nuit.





Combien tout cela nous a couté ?


En terme de prix, je préfère partir sur de la grosse louche car nous n'avons pas gardé nos souches et que nous avons acheté au fur et à mesure. Mais je dirais +/- 2500,00€ au total pour un aménagement pour lequel on voulait du solide et du confort.


Isolation (comprenant également lambris, sol, plafond, vis, tasseaux) : 500,00€

Electricité (comprenant les lampes, fiches USB, interrupteurs, batterie) : 400,00€

Meubles (comprenant les lattes, les matelas, les housses, les planches, tables, etc...) : 500,00€

Matériel du quotidien (cuisinière, frigo, couettes, ustensiles, douche, etc...) : 500,00€

Déco & confort (coussins, rideaux, cadres, etc...) : 100,00€

Fenêtres et lanterneau : 320,00€

Plus pleins de petites choses impossibles à ajouter en terme de prix



Et voilà, nous adorons notre van et cet article vous partage tout le travail que nous avons fourni pendant des mois et qui n'est pas fini car nous comptons installer des moustiquaires pour les beaux jours et un chauffage WEBASTO pour mieux supporter l'hiver. Nous espérons sincèrement qu'il nous fera vivre des aventures pendant des années même si les douches debout en hiver nous manque et la fraicheur d'une maison nous fait envier en été.


Nous l'aimons de tout notre cœur, il nous permet de vivre de folles aventures et sereine tous les jours. Nous l'avons fabriqué avec nos petites mains et tout notre amour.


Il est et représente tout ce que nous aimons. Il s'agit d'Escape, notre Renault Trafic H1L2....



Merci à mon père pour avoir cru en notre projet et y avoir énormément participé, sans qui nous aurions des meubles pas droit et un poêle à bois au milieu du van. Merci à Martin pour m'avoir suivi dans mon idée totalement folle de se lancer dans cette aventure.


Mais surtout, merci à mes deux petits chiens, Naya et Hope, de nous avoir transformé, d'avoir changé notre quotidien. Même si ce n'est pas tout les jours facile.


A notre Escape, qui a changé notre vie



232 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

ความคิดเห็น


bottom of page